Ainsi sois

 

 

Au delà des routes et des murs,
Au delà des nuits de froidures,
Quand la lumière fait disparaitre
Le doute, le froid, le mal-être !

Habite en moi, sereine
Oiseau blessé de haine
Prends mon corps, ma folie
Prends mon rire, mon esprit.

Au delà des silences,
Au delà des expériences,
Quand l'ombre se mélange
A cette lumière qui dérange.

Construit âme en moi solide
Coule en moi légère, liquide
Soit neige, feuille au printemps
Soit toi authentiquement !

Au delà des lourdes clés,
Au delà des vitres teintées
Je lèche nos blessures mourantes
Sur l'herbe de la lune tombante.

Cette blessure d'où l'on vient,
Celle qui m'a fait prendre ta main
Blessure lumineuse au fond de nous
Quand en toi je suis à genoux.

Au delà de nos différences
Il y a tant de ressemblances
Au delà des corps biologiques
Il reste notre belle logique.

Ne me laisse plus dans le désert
Comme ce matelot perdu en mer
Offre moi ton regard, ta main
Cri avec moi à plein ventre demain.

Au delà du fil, il y a la bobine
Puis notre sourire, nos trombines
Au delà du jardin de nuit... Ton parfum
Offre moi cette pyramide de thym.

Oliver et lys, enfin mélangés
Le sable et la neige enfin marié
Dans tes bras ouvert vers moi
Dans nos rêves posés, ainsi soit !

Philippe Brasseur
15-02-2015

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.