Chut ! Ecoute !

 

 

Chut ! Ecoute ce soir,

Les pianos jouent l'espoir

Ils jouent cette mélodie

Qui est simplement ta vie.

 

Les doigts perdus

Sur le clavier de nos corps nues

On joue nos joies et nos sourires

Que l'aime tant s'offrir.

 

Chut ! Ecoute la nuit te dire

Combien j'aime ton sourire

Combien j'aime t'écouter dire...

 

Chut ! Ecoute nos cœurs battre

Là dans nos corps sans simulacre,

Car enfin nos mains sont quatre.

 

Philippe Brasseur

03-09-2014

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×