Corps sage

 

Ma tête sur ton ventre nu

J'entends le monde crier

Il appelle à la paix cette inconnue

Qui passe avec un sourire léger.

 

Ma tête sur ta poitrine nue

J'entends les pas de ton cœur

Sur tes lèvres, se sourire ingénus

Tant tôt folie, tant tôt douceur.

 

Quand je plonge dans l'océan

De tes cheveux de nuit exaltants

Mon âme cueille un bouquet de parfum.

 

Quand je plonge dans la mer

De tes yeux aux flammes mystères

Je me pose en rond dans tes mains.

 

15-09-2014

Philippe Brasseur

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.