sourire

 

La nuit est née de rien de tout,

J'ai encore sur les lèvres le goût

Du sel, de la mer, de la plage,

Des sourires passants coquillages.

 

Puis cette eau entrant avec amour

Cette eau pluie d'octobre, un jour

Ta voix liquide rieuse en soit

Tes sourires entrant serein en moi.

 

Puis tes yeux d'un brun parfait

D'un chocolat au lait de fin d'été

Que je déguste sans modération.

 

Puis tes cheveux d'une nuit d'été

Chocolat noir toujours parfait

Et toi, je t'aime sans modération.

 

14-10-2014

Philippe Brasseur

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.