L'amour en baril

 

Le cœur en baril

Le corps en chenil

D'un regard sourcil

Aux courbes des cils

J'aime tes yeux volatil

Avec tes lèvres fusils

Je me sens en exil

Pendu au fil

De tes mots subtil

J'ai l'âme en terril

Moi le gentil

Tu me mets sur le gril

Quand tu touche mon nombril

J'en perds mes Outils

Et mon persil

Devient pistil

Toute alors est puéril

Dans ce monde vil

Sommes nous en péril ?

Non nous sommes profils...

Et devenons île

Quand tu m'appelles ton Il

Unique et viril.

C'est tellement facile

D'aimer un débile...

 

Philippe Brasseur

22-10-2013

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×