Ode aux fumeurs

 

Je ne suis rien qu’un nuage de fumé

Plus je fume plus mon temps raccourci

Je ne suis rien qu’un volute dans ton air léger

Plus tu fumes plus mon temps se raccourci

Je ne suis rien qu’une larme dans l’océan de ta vie

Larme qui se noie que tu n’entends pas

Glissante sur un nuage de fumé

Je ne suis rien ou si peu, tellement peu…

Je ne suis rien qu’un nuage de fumée

Qui passe léger dans ton été

Nuage gris et ocre te faisant tousser

Nuage qui raccourcit ton temps

Heureuse tu l’es, heureuse soit !

Nuage passant entre toi et moi

Le vent de nos mots l’enterre

Le vent de nos pensées le survole

Pourtant, il me blesse dedans

Il mur mon chemin de tristesse

Et mon cœur pleure et saigne

Ma gorge me fait mal

Mes poumons souffrent

Mais le silence reste obscur

Je ne suis rien qu’une cendre

Et cendre je redeviendrais cendre

Sur le bout rouge de ta vie

Passant là sans rien laisser dans ta mémoire

Je ne suis rien que silence, odeur piquante sur ma langue

Je ne suis rien qu’un nuage qui passe

Dans le ciel brun de ton regard

 

Philippe BRASSEUR

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×